Chirurgie du ventre

 

Ou dermolipectomie abdominale, plastie abdominale, mini-plastie-abdominale, cure de diastasis, ....  

 

      Pour retrouver un ventre plat …

 

     Avec le temps, les grossesses, les variations de poids, le type de morphologie et de peau, les Ă©ventuelles chirurgies, … le ventre plat de la jeune femme peut s’être modifiĂ© : du petit « bedon Â» jusqu’au ventre qui retombe au-dessus de la culotte, responsable de douleurs, de gĂŞnes, de macĂ©ration, …

 

     Le ventre doit ĂŞtre examinĂ© « de l’intĂ©rieur jusqu’à l’extĂ©rieur Â» : quelle est ou sont les causes des troubles actuels?

 

-       Un contenu intra-abdominal trop important ?

Les femmes qui grossissent plus du haut que du bas, développent plus la graisse qui se trouve autour des intestins.

-       Un manque de tonicitĂ© des muscles abdominaux ou une position anormalement Ă©cartĂ©e de ceux-ci (diastasis des muscles) ?

-       Une hernie, une Ă©ventration ?

-       Une couche de graisse trop Ă©paisse en surface ?

-       Une peau vergĂ©turĂ©e, ou de bonne qualitĂ© ?

 

 

    Toutes ces questions permettent d’orienter sur une ou plusieurs solutions et sur les objectifs possibles.

 

 

Les solutions sont parfois juste des conseils comme :

 

       L’amaigrissement, en cas de surpoids, est systĂ©matiquement demandĂ©. Parfois, il peut ĂŞtre la seule solution rĂ©elle.

 

       Le renforcement musculaire (par le sport) peut aussi ĂŞtre une solution, ou venir en complĂ©ment d’une chirurgie (avant et après) mais doit parfois ĂŞtre dĂ©conseillĂ© (en cas de diastasis).

 

 

Ou des gestes chirrugicaux comme:

 

     La lipoaspiration.

         La technique est intĂ©ressante pour des excès de graisse isolĂ©s et modĂ©rĂ©s (« bedon Â», …), et si la peau est de bonne qualitĂ© (voir le chapitre).

 

 

    La plastie ou dermolipectomie abdominale (qui veut dire que l’excès de peau et de graisse est retirĂ©)

         C'est l’intervention la plus complète.

Elle permet d’affiner la taille, et de resserrer les muscles abdominaux si besoin (cure de diastasis).

Elle retend la peau: retrait de la partie de peau entre le pubis et le nombril. C'est la partie au-dessus de l'ombilic qui est tendue jusqu'en bas.

Elle emporte un certain nombre de cicatrices anciennes, parfois disgracieuses (appendicectomie, césarienne, …) ;

Et permet de retirer l’essentiel des vergetures (en-dessous du nombril).

Une lipoaspiration est parfois réalisée dans le même temps: c'est une aide technique.

 

    Une longue cicatrice dans le bas du ventre, et une cicatrice ronde autour du nombril, sont nĂ©cessaires.

 

    La "mini-plastie" abdominale

      Cette intervention s'adresse Ă  des patientes dont le ventre est très modĂ©rĂ©ment dĂ©gradĂ© mais dont la qualitĂ© de peau ne permettrait pas la rĂ©alisation d'une lipoaspiration isolĂ©e.

Seule une partie de la peau entre le pubis et le nombril est rĂ©sĂ©quĂ©e. 

Il est rare de faire un geste sur les muscles grand droits dans le mĂŞme temps.

La lipoaspiration fait partie de l'intervention.

 

     Les cicatrices peuvent ĂŞtre rĂ©duites en longueur et il n'y a pas de cicatrice autour du nombril.

 

 

     La cure de diastasis permet de resserrer les muscles abdominaux.

         Le diastasis est une consĂ©quence de la grossesse dans la plupart des cas (et plus frĂ©quemment observĂ© après des grossesses gemellaires): les muscles grand droits s'Ă©cartent puis se remettent en position para-mĂ©diane après l'accouchement.

C'est une pathologie qui peut faciliter la consitution d'hernies, et peut engendrer des désordres de la statique vertébrale.

Le diastais doit ĂŞtre objectivĂ© par des examens radiographiques, avant une intervention. 

 

       La chirurgie consiste Ă  rapprocher les muscles grand droits, de façon Ă  les replacer en position anatomique (chirurgie prise en charge).

Il s'agit un peu du même type d'intervention que la dermolipectomie mais l'exerèse de la peau n'est pas systématique: la cicatrice est également en bas du ventre et autour du nombril. Elle peut être associée à d’autres gestes esthétiques (lipoaspiration notamment).

 

 

  Le type d’intervention est conseillĂ© suivant les Ă©lĂ©ments de l’examen et l’état de santĂ© de la patiente.

 

 

 

     La "lourdeur" de la dermolipectomie ou l'importance des cicatrices peuvent faire prĂ©fĂ©rer parfois des gestes plus simples :

les objectifs ne seront alors pas les mĂŞmes.

 

 

     La dermolipectomie abdominale peut faire l’objet d’une prise en charge CPAM.

Le mĂ©decin conseil examinera la patiente et son dossier ; il dĂ©terminera le cadre de prise en charge.

 

 

 

Les modalités de l’intervention

 

La plastie abdominale est réalisée sous anesthésie générale.

La durée de l’intervention varie de 2 à 3 heures.

La sortie de la clinique se fait 3 à 4 jours après l’intervention.

 

Des drains sont nécessaires, ainsi qu’une anti-coagulation par piqûre.

Une gaine abdominale sera portée jour et nuit 6 semaines.

Les soins de cicatrices sont faits ensuite tous les deux jours (par une infirmière ou par la patiente). DurĂ©e des soins :15 jours.

Il faut prévoir 10 à 20 jours de convalescence, suivant l’importance du geste et en fonction du métier exercé.

 

Le tabagisme est proscrit entre 2 mois pré-opératoire et 1 mois après.

 

Le résultat définitif est évalué à 6 mois environ.

 

 

Complications et inconvénients

 

     Les complications possibles et gĂŞnantes sont surtout prĂ©coces.

 

- Les actes chirurgicaux sur le ventre favorisent le risque de thrombose veineuse comme la phlébite et l’embolie pulmonaire.

Ce risque de complication, qui peut être fatale, nous amène parfois à refuser cette intervention à des personnes à haut risque (notamment en cas de surpoids), et à imposer le port de bas de contention 3 semaines après l’opération, ainsi que des injections quotidiennes d’anti-coagulant.

- Comme pour toute autre opération chirurgicale, même s’ils sont très rares, un hématome et une infection peuvent survenir.

       - L’hĂ©matome peut nĂ©cessiter une reprise opĂ©ratoire durant le sĂ©jour Ă  la clinique.

       - L’infection sera traitĂ©e par antibiothĂ©rapie et soins de lavage.

 

      Les inconvĂ©nients de l'intervention :

Poches de lymphe possibles (évacuation spontanée),

Troubles de la cicatrisation,

Visibilité des cicatrices (dépend de la qualité de cicatrisation de la patiente),

Troubles de la sensibilité de la peau (souvent transitoires).

 

 

 

     Les interventions sur le ventre amĂ©liorent le confort et l’esthĂ©tique au quotidien : debout comme assise, nue comme habillĂ©e.